Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 21 novembre 2005

*Proposition*Qui n’a pas entendu à plusieurs reprises depuis un an, les histoires de menaces et même inculpations de "jeunes" ayant téléchargé musique ou film sur Internet. Les sites d’échanges peer-to-peer se justifient-ils ? Que fait-on de la propriété intellectuelle ? De la rémunération des artistes dont on pirate les oeuvres ? Bref, on nous rabache à longueur de temps que tout cela est très, très mal !

free emuleToutefois j’ai lu à plusieurs reprises depuis quelques mois, dans Le Monde ou Libération, des articles qui tendent a défendre le téléchargement, en lui trouvant quelques vertues.

Le Monde tout d’abord, sous couvert de l’étude du piratage du nouveau livre d’Harry Potter (tome 6) disponible gratuitement sur Internet, souligne que peu est fait en faveur des handicapés. Ainsi les malentendants doivent s’arrêter au tome 3 des aventures du célèbre sorcier, à défaut ils peuvent en trouver une version audio pirate sur Internet. La qualité de voix de Bernard Giraudeau n’y est peut être pas, mais les férus des aventures d’Harry peuvent au moins continuer à suivre les aventures d’Harry au même rythmes que leurs camarades bien voyants.

Libération, sous le titre Télécharger légal, c’est télécharger banal, critique la «pauvreté» des catalogues des sites de musique en ligne, qui privilégient les stars du moment. On y apprend par exemple que si vous êtes abonnés à iTunes, vous ne pouvez pas trouver Aznavour. Sur 260 artistes "testés" sur 7 sites de musique en ligne, en moyenne les 2/3 ne sont pas disponibles. Pire sur le répertoire classique, où vous ne trouverez pas 90% des oeuvres.

Par ailleurs, avec les sytèmes destinés à brider la copie des oeuvres et qui sont greffés sur les fichiers de ces sites légaux, il est presque impossible de télécharger légalement un titre, puis de l’écouter sur la machine de son choix (chaine Hi-Fi, iPod, ordinateurs…).

(suite…)

Publicités

Read Full Post »