Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 8 août 2012

Tim Jibé

Il parait que tout le monde en parle, donc pourquoi pas moi ? Je veux bien sur évoquer les JO de Londres (mais il parait qu’on n’a pas le droit de dire JO si on n’a pas payé pour, eu égard au regard inquisiteur du Comité International Olympique qui protège la marque, ses sponsors, et ses millions).

Malgré tout le chauvinisme possible (oui on nous a volé les JO, le dossier britannique était bidon, ils ont présenté un budget de £2milliards pour annoncer après coup qu’il manquait un 1 devant le chiffre) il faut dire que c’est réussit. Après des déluges de pluie en juillet, un temps plus clément est arrivé pile pour l’ouverture des jeux. Bien sur il pleut de temps en temps, mais en choisissant Londres il fallait s’y attendre 😉 .

On nous avait annoncé l’apocalypse dans les transports en commun, des points noirs dans tout le centre de Londres, et pourtant il n’y a pas peu de problème. Je dirais même que cela va mieux que d’habitude. Pas d’inondation dans le métro, pas de carambolage entre des trains, pas de grosse panne. J’imagine qu’ils ont mobilisé les troupes, doublé la maintenance et surtout croisé les doigts et serré les fesses… Quand à la voiture, on nous avait prédit le cauchemar ; résultat, les rues sont vides, les conducteurs ont pris peur et on circule (presque – faut pas exagérer) mieux que d’habitude. Bref, c’est bien joué : en ayant fait si peur, le résultat ne pouvait être que bon !

Si la pluie a (momentanément ?) laissé tomber la partie, c’est un déluge de médailles qui s’abat sur la Grande Bretagne. 22 médailles d’or au jour d’aujourd’hui, 48 au total. Bravo ! Je dois dire que la victoire d’Ennis au pentathlon, de Farrah au 10k ou la médaille de la gymnaste britannique Elisabeth Tweddle par exemple, m’ont fait plaisir. De même pour la victoire de Murray au tennis, dont je disais la veille à des amis qu’après sa défaite il y a un mois en finale de Wimbledon contre le même Federer, c’était sa revanche et il méritait de gagner cette manche.

Par contre un truc m’insupporte au plus au point. C’est Tim Jibé. Enfin, plutôt Team GB, le nom donné à l’équipe nationale. Pour tous les autres pays, la télé anglaise annonce USA, Canada, France, Germany… mais pas Great Britain. Non, ici on dit TEAM GB!!!! Certain ne s’étonneront pas qu’au pays inventeur du marketing l’équipe olympique nationale ait aussi une marque. Au final, c’est bien en accord avec le dossier de départ : on travaille la présentation, le packaging… et on espère que les résultats suivront. Et il faut reconnaître qu’autant sur le dossier de candidature que sur les prestations des athlètes britanniques, les résultats ont suivit (les mauvais esprits ajouteront : attention a la chute, les pays organisateurs qui engrangent les médailles se ramassent souvent lamentablement aux JO suivant, tels la Grèce qui avait 6 médailles d’or et 16 en tout aux jeux de 2004 à Athènes et n’en récolta que 4 en tout dont aucune en or en 2008 à Pékin).

En attendant les journaux anglais exultent. Ils ont raison lorsque le sport est mis a l’honneur, mais c’est insupportable lorsque la presse de caniveau, avec le Sun comme porte drapeau, en profite pour taper sur ses « ennemis » (les Français bien sur, mais aussi les Allemands et les Japonais, sans oublier les Argentins qui osent toujours vouloir récupérer ces îlots rocailleux des Malouines en face de chez eux).

Ceci dit je ne me fais pas d’illusion. La France aurait joué de la même façon si elle avait organisé les compétitions. Il suffit de voir le florilège de  chauvinisme des médias hexagonaux pour commenter les victoires (ou défaites) de l’équipe de France (bien vu sur le site d’@SI). D’ailleurs il faut noter que Le Monde a consacré de nombreux articles critiques sur les sports réservés aux classes riches anglaises, au traitement des tabloïds, etc… Cela s’est vu car le quotidien français semble vouloir s’en défendre en expliquant à la fin d’un article (à lire ici) que les autres font pareil ! 😉

Publicités

Read Full Post »