Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Réflexion’ Category

*Réflexion*Nick Clegg, le vice-Premier Ministre britannique s’est encore fait remarquer ce weekend en répondant aux questions de la BBC. Dans ce qui peut s’apparenter à un grand numéro d’équilibriste, il déclare être en complète union avec le Premier Ministre David Cameron qui a décidé, seul contre tous, de mettre son pays hors de la nouvelle avancée des règles Européennes. Mais Clegg déclare aussi que cette décision est mauvaise pour le pays. Rappelons ici que David Cameron a déclaré que les propositions du sommet de Bruxelles étaient contraires aux intérêts du pays. Donc du coté des Conservateurs être en dehors du nouveau "traité" est bon pour le pays, du coté des Libéraux Démocrates c’est mauvais pour le pays. Et bien sur on nous assure que la coalition Conservateurs-LibDems est unie dans la décision. Qui a dit du foutage de gueule ?

Je décrypte.

Le parti Conservateur a toujours été eurosceptique. La frange pro-européenne, représentée notamment par l’actuel ministre de la Justice (Lord Chancellor et Justice Secretary) Ken Clarke – un ancien "éléphant" du parti – est en perte de vitesse. Parmi les 306 députés du parti conservateurs, 80 se sont déjà rebellés il y a quelques semaines pour demander un référendum de sortie de l’Union Européenne. La pression était donc très forte sur le Premier Ministre conservateur David Cameron, littéralement menacé de perde son poste de leader du parti (et donc de Premier Ministre) s’il ne revenait pas de Bruxelles avec de fortes concessions dans sa besace. Jean Quatremer raconte sur son blog les demandes britanniques: "Cameron
voulait «créer une zone offshore au cœur de l’Europe» en s’exonérant de
la réglementation des marchés financiers, «alors qu’il défend par
ailleurs l’intégrité du marché unique». Gonflé. Tout le monde autour de
la table juge la demande anglaise « inacceptable ». « Il n’y avait rien à négocier en réalité » , raconte-t-on côté français
". Il semble donc que la pression était si forte que Cameron avait décidé qu’il devait donner un gage aux eurosceptiques de son parti en allant au clash.

De l’autre coté, l’autre parti de la coalition, les LibDems, sont vus comme les plus europhiles du pays. Il est donc impensable pour un LibDem de se féliciter de tout retrait de l’UE, sous peine de perdre le peu de crédibilité qu’il leur reste (déjà bien entamé avec l’affaire des frais universitaires). Mais comme vous le savez dans les partis politiques il y a des hommes. Et (attention: généralité… je sais il y a quelques exceptions !) si les hommes politiques cherchaient l’intérêt du pays, cela se saurait. Donc afin de ne pas faire chuter la coalition (ce qui engendrerait de nouvelles élections – une catastrophe annoncée pour le parti LibDems qui perdrait probablement la plupart de ses députés, et peut être notamment Nick Clegg et Danny Alexander, les deux actuels hommes forts de l’alliance avec les conservateurs) il faut se déclarer solidaire.

L’intérêt du pays on verra plus tard. Nick Clegg a beau jeu de se justifier en déclarant que "les français et les allemand étaient intransigeants". Apparemment pas pour les autres pays de l’Union, qui ont finallement décidé à 26 contre 1 de rallier l’accord. 

David Cameron aura donc réussit à faire ce que Margareth Thatcher n’a jamais voulut faire : rester en marge de l’ensemble.  Même les alliés habituels de l’Angleterre (les Hongrois par exemple, les Polonais,…) ont finalement décidé de laisser les anglais seuls dans leur isolement. 

Le Général de Gaulle, qui refusa en son temps l’adhésion de l’Angleterre à la Communauté Européenne, disait : "La Grande Bretagne est une ile et a vocation à le rester". Il semble que la Grande Bretagne a fait aujourd’hui un pas dans la direction qui conduit vers la sortie de l’Union Européenne. Rappelons que depuis le traité de Lisbonne, il est prévu pour un Etat de se mettre en congé de l’Union. Un référendum sur la sortie de l’UE est de plus en plus probable en Grande Bretagne, et vu l’opinion actuelle relayée par la presse de caniveau, la réponse devrait être Non pour rester/Oui pour partir.

L’Anglais de base parait être un grand nostalgique de son Empire passé. Et de son lien qu’il pense privilégié avec les Etats Unis. Le problème c’est que l’Empire n’existe plus, et que les américains se moquent pas mal de la seule Angleterre. Mais personne ne semble avoir le courage de le dire à notre anglais de base : ni la presse, ni le politique !

Tout ça finira mal. Tout indique que la politique actuel du gouvernement britannique est dans la mauvaise direction, mais celui ci continue dans sa lancée. Que dites vous ? Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis ? Vous ne croyez pas si bien dire.

Publicités

Read Full Post »

*Réflexion*Le club des "indignés-mais-aussi-révoltés-et-blasés" grandit. Accueillons aujourd’hui Vinvin sur un registre plus personnel peut-être mais que je rejoins tout à fait (et auquel je reprends le titre, mais sans point d’interrogation). Il écrit ainsi :

"Et si je disais à mon fils d’en croquer lui aussi ? Vas-y mon garçon,
fais tout pour avoir des bonnes notes ; si tu peux copier, copie !
Repère les bons élèves et demande-leur de faire tes devoirs. Sois le
premier dans chaque file d’attente et ne t’occupe pas des plus faibles,
ce sont des raclures et des losers. Oui mon fils, si on te frappe sur la
joue gauche, tend le genou droit et vise les couilles. Eclate-toi,
choppe des meufs, ne tombe pas amoureux ça ne sert à rien, et surtout
prend du bon temps parce que la vie est courte et qu’on va tous crever.
Si tu le fais pas, d’autres le feront ; alors fais des études pour
gagner du fric. Ne suis pas tes passions ; les passions, ça ne paie pas.
Chie sur tes potes et tu seras un homme, mon fils.
"

 Aller lire ce qui précède et ce qui suit directement sur le billet de son blog.

 

Read Full Post »

Pas le temps 3

*Réflexion*Je n’ai toujours pas le temps (j’ai un billet long comme ça sur les "émeutes" à Londres pour bientôt) mais comme certains s’inquiètent de savoir si je suis toujours en vie, je publie donc un billet léger (quoique!) ce dimanche.

J’ai découvert dernièrement un nouveau panneau:

Panneau routier pour indiquer une route à droite.

Interdiction de tourner à droite dans 185 yards (ou mètres c’est en gros pareil). Et une sorte d’explication en zigzag.

Sauf qu’au niveau de la route on voit bien que:

Route à droite, voitures qui tournent.

Car en effet, on peut tourner à droite. C’est même la raison pour laquelle le Council (en fait financé par un fond du gouvernement pour l’urbanisme) à dépensé £1,2 millions.

Peut être que le panneau veut tout simplement indiquer que pour tourner à droite, il faut se mettre sur la droite ? Je m’interroge encore, non seulement sur celui qui a dessiné le panneau, mais aussi sur ceux qui l’ont validé ? Ils fument quoi au Council ?

A moins que ce ne soit tout simplement de faire les panneaux les plus abscons possibles. Il y a une compétition la dessus apparemment lorsque vous voyez ce panneau :

Panneau d'un magic roundabout - Derby

Pour (tenter d’ )expliquer ce qui va arriver au conducteur :

Magic roundabout - Derby

 

Les anglais semblent fans de ces trucs, puisque’on en voit un autre à Swindon.

Read Full Post »

Y’a pas que moi

*Réflexion*Je ne sais pas si je précède ou je suis, s’il s’agit d’un syndrome (ou d’une maladie) en propagation, ou plutôt si tout simplement si je suis dans l’air du temps.

Deux jours après mon humeur du dernier billet, Guy Birenbaum (universitaire, éditeur et chroniqueur français – Europe1, d’après sa notice Wikipédia, animateur de La Ligne Jaune sur le site Arrêt Sur Image, ancien rédacteur au Post et tenancier/épicier de blog) raccroche, un peu pour les mêmes raisons.

Ce texte étant public, je le retranscris ici:

Ami Daniel…
Je ne souhaite plus animer la Ligne Jaune, tu l’as compris, je pense.
Je suis cramé, fatigué, lessivé, las.
Plus d’envie.
Au bout d’un rouleau.
De celui là, en tout cas.
Surtout, la période me dégoûte et me déplait profondément avec ses hypocrites et leurs bassesses.
Et puis, pour t’avouer les choses, j’ai l’impression de voir – et
parfois de vivre – dans un mauvais film, une série B ou Z, désormais
gorgée de X, dont je connais déjà le scénar., les épisodes et,
malheureusement, la fin…
C’est éreintant.
Et ça ne m’amuse plus.
Plus du tout.
J’ai donc décidé de tourner des pages.
Et
de faire autrement ; même si je n’ai encore aucune assurance sur la
suite de mon parcours professionnel (je vais démissionner de
l’Université dans quelques jours, ma période de disponibilité étant
achevée…)
Mais je commence à avoir l’habitude de ces lendemains flous.
Je
te remercie en tout cas beaucoup pour ta confiance et pour tout ce que
tu m’as appris pendant ces deux ans de travail commun (beaucoup…),
ardoise en régie et engueulades comprises.
Je remercie aussi toute l’équipe d’@si qui m’a énormément aidé et dont j’ai aimé la tranquillité, le respect et l’humour.
C’est une bien belle équipe.

Daniel, je te laisse bien sûr le soin d’informer (ou pas) les @sinautes (ce texte est public).

Si tu le fais, remercie les eux aussi de leur confiance et surtout de leurs regards acérés qui m’ont tant apporté.

Fidèlement @ tous.

guy

Bon, pour ma part je ne sais pas encore si je vais tourner la(les) page(s) (en ces instants d’indécision je pense fortement à mon Fan Club en Mayenne) mais je vais réfléchir…

Read Full Post »

Le début de la fin

*Réflexion*Les lecteurs fidèles ont peut être remarqué qu’il n’y avait pas de billet la semaine dernière. Je pourrais avancer l’excuse de ne pas avoir eu le temps, mais à cela je rétorque souvent que lorsqu’on veut, on trouve le temps. Non, tout simplement pas envie. J’avais commencé à écrire un article intitulé "Ridicule" sur les manières anglaises, j’en dirai quelques mots plus bas. Mais pour dire les choses simplement, je n’ai plus envie de raconter en ce moment. Fatigué. "Indignez-vous" qu’il a dit. Indigné je le suis trop souvent.

Tiens, hier je lisais l’Evening Standard. Des passager sont restés bloqués dans un train vers chez moi pendant 6 heures en heure de pointe. Après 1h de fournaise, un passager force un porte pour l’ouvrir et aérer. Le contrôleur arrive furieux, engueule tout le monde, referme la porte et verrouille le tout. 5 heures plus tard un groupe de passagers force une autre porte. Il est 23h, il commence à faire nuit, ils décident de rentrer chez eux tout simplement. Là ils se font cueillir par un rideaux de policiers et l’un d’eux les menace de les mettre en prison s’ils ne remontent pas dans le train (car c’est dangereux de marcher sur les voies et ça retarde les autres trains). Brefs ces passagers l’ont ignoré et ont gagné la route à pied. Indigné par la connerie du contrôleur, indigné par la connerie du flic.

Avant hier, j’apprends que le gouvernement a trouvé le remède pour améliorer le système de santé. je vous le donne en mille ? Privatiser. Donc en gros la NHS paye une fortune pour licencier son personnel qui se fait ré-embaucher illico par une entreprise privée qui est payée (cher) par la NHS  pour gérer les soins médicaux. Vous avez dit débile ? Idéologie (tiens au fait selon les dernières prévisions, l’économie britannique vas de mal en pire. Selon la devise Shadock bien connue: plus ça rate plus il faut continuer, ce finira par réussir). Fatigué par les mensonges de nos classes dirigeantes.

Vendredi, un ami (15 ans d’expérience dans son boulot) me raconte un entretien d’embauche (il cherche du boulot). 4 heures de questions genre on saute du coq à l’âne ; on s’interroge : ah bon, vous ne savez pas ça ? On questionne la méthode par : ça ne peut pas fonctionner, vous avez du vous en rendre compte (ben non, ça a même très bien marché ) ; on coupe les réponses : non ce n’est pas la réponse que je voulais, passons à autre chose… Selon mon pote : des fous ! Des cons je pense (qui cherchent à recruter depuis 6 mois – selon moi c’est eux qu’il faudrait commencer par virer).

Ah oui, sinon voici le début d’un discours de notre député à la chambre: "L’honorable Dame fait ici un autre des grands discours érudits qu’elle a réalisés au cours des deux derniers mois en commission. J’ai énormément de respect pour ses connaissances et son expérience. Ma question est sincère. Elle parle beaucoup de la responsabilité des ministres, le gouvernement et divers organismes exécutifs pour réduire la pauvreté infantile et l’amélioration de la mobilité sociale ….. Si ce n’est pas de l’hypocrisie ou du foutage de gueule…

D’anciennes traditions disent certains. On ne touche pas la reine, on ne lui parle pas, on répond seulement à ses questions…etc. On la traite comme une divinité (et Obama est ici pris en faute par les médias britanniques conservateurs). Pourquoi ? Ça remonte au temps médiévaux où la royauté était la représentante de Dieu. Ce qui peut se comprendre au XIIe siècle est une connerie au XXIe!

Brefs je suis fatigué et j’ai besoin de vacances… donc on verra (peut-être) la suite à mon retour.

Read Full Post »

Comparaison de prix

*Réflexion*Voici deux copies d’écran pour le même produit, comparaison de prix de revendeurs en Angleterre et en France. Je rappelle que le 16 mai 2011 le taux de change £/€ était de 1.1478.

 

A noter, par exemple, le Dyson DC32 chez Pixmania France à 363 € soit £316.26 contre £222.47 chez le même Pixmania, mais de l’autre coté de la Manche.

Si les prix de l’immobilier sont souvent plus élevés à Londres, il est souvent dit que le prix de l’électronique et des biens technologiques est moins élevé. Par ailleurs rappelons que Dyson est une société anglaise.

Pour finir, vous pouvez trouver des tickets Eurostar à £69 aller-retour… ça peut faire réfléchir…

Read Full Post »

*Réflexion*Aujourd’hui était jour de vote au Royaume Uni. Non seulement pour élire une parti des conseils municipaux du pays (tout ne se renouvelle pas en même temps au niveau régional) mais aussi – et cette fois ci dans tout le pays – pour répondre oui ou non au choix d’un changement de mode de scrutin pour les élection générales (les députés).

J’ai déjà consacré deux billets la dessus, je n’y reviendrai donc pas:

  1. En 2006 (déjà !): Les échecs du système électoral anglais (explication du système actuel dit FPTP et du système mis à référendum dit AV – Alternative Vote ou SVT comme en Australie)
  2. En 2010: Vers un changement de mode de scrutin en Grande Bretagne ?

En tant que Français je ne peux pas voter (en théorie, car en fait c’est tellement laxiste qu’il suffit de donner un nom pour voter – pas de vérification d’identité ou d’obligation d’amener sa carte d’électeur). J’en parlais cependant à midi, notamment en soulignant les mensonges (oui, il faut appeler un chat un chat) de la campagne du NON:

  1. Avec AV c’est comme si à la course du 100m le vainqueur était le numéro 3: c’est absolument n’importe quoi, car c’est nier le fait que le candidat est choisit par des électeurs, et non concourant sur ses performances athlétiques seules.
  2. Avec AV le vote des petits candidats est compté plusieurs fois: pas du tout. Exemple si on a A=6 votes, B=4 votes, C=3 vote. Au tour 1 on garde A et B, C est éliminé. Au tour 2 on regarde le second choix des votants de C qui ont voté pour B. Donc on recompte les votes: A=6 votes, B=4votes+3(ceux de C)=7. Dire qu’on ne compte qu’1 fois les premières préférences revient à dire que B gagne avec 3 voix contre 0 pour A ce qui est faux.
  3. Avec AV, ça coutera £250 millions en plus: Sans même parler du fait que les £250m on les trouve pour aller en Irak, en Afghanistan et bombarder la Libye,  il est maintenant même reconnu par les tenant du NON que cette estimation était faite au doigt mouillé. Par ailleurs rappelons qu’un système dictatorial coute moins cher en élections ; la démocratie a un prix.
  4. Avec AV on aura tout le temps des coalitions: le système AV est plus proche d’un système avec 2 tours par exemple qu’un système proportionnel. A-t’on des coalitions gouvernementales en France ? Rarement, et si on évoque le centre et l’UMP ou les verts et le PS+PC, je n’ai pas souvenir de grandes difficultés.

Bref, et tout cela alors que je n’avais même pas vu les différents articles que j’ai découvert cet après midi sur le site du Statesman. Pas le temps de traduire, mais je compte sur vous, je mets les extraits ci dessous (je grasse les phrases clés):

Pourquoi AV ne donne pas 2 votes à certains (notez au passage la morgue de David Cameron – et la référence à l’élection française dans l’explication):

John Humphrys tied himself in knots on the Today programme this morning attempting to rebut David Cameron’s claim that AV gives some people two votes. The broadcaster said: "I have a second preference as well as you or anybody else and you count them again as well, so you don’t count some people’s votes more than others."

This allowed a gleeful Cameron to respond: "You are wrong. If you vote for the Labour candidate and I vote for the Monster Raving Loony candidate and the Monster Raving Loony comes last, my second preference is then counted again . . . It is quite worrying if actually the lead broadcaster on the BBC doesn’t understand the system. You don’t understand the system you are supposed to be explaining to the public. I do think that’s worrying. Back to school."

What Humphrys was rather clumsily attempting to explain is that first preferences are also counted twice. The difference is that your vote goes to the same candidate in each round. For instance, in the 2002 French presidential election, if you voted for Lionel Jospin in the first round and Jacques Chirac in the second round (to keep Jean-Marie Le Pen out), you did not get more votes than someone who voted for Chirac in both rounds. A transferred vote is not the same as a multiple vote.

It’s not a complicated argument, but it’s one that the Yes campaign, to its cost, has struggled to make since the campaign began.

Les tenants du NON ont inventé les chiffres du coût:

Today’s Times quotes David Blunkett, the former Labour home secretary, admitting that the No campaign knowingly lied when it claimed that AV would cost the country £250m. He said:

"We are in the middle of an election campaign. People in elections use made-up figures. I have never used the £250m figure. It [AV] would undoubtedly cost more but I have used an extra £90m."

Given that the only cost of which we can be certain is the £82m spent on the referendum (as Full Fact reported in April), the figure is even more misleading than Blunkett claims.

Et au final, même si AV n’est pas votre préférence il faut tout de même voter OUI:

if AV is rejected tomorrow (and the final ICM poll puts the No campaign 36 points ahead), there is almost no chance of a future referendum on PR. If the British people won’t vote for moderate change, the anti-reformists will argue, how can they be expected to vote for radical change? First-past-the-post would be not just preserved but strengthened by a No vote.

By contrast, a Yes vote tomorrow would increase the possibility of a subsequent transition to proportional representation. If the system can be changed once, it can be changed twice.

Dans quelques heures viendra le verdict des urnes, comme on dit. Indubitablement le NO l’emportera (dans les derniers sondages il est a 36 points devant, c’est dire le suspens !). Dans les élections régionales qui ont eu lieu, le parti Libéral Démocrate aura reçu une claque mémorable (et bien méritée). Ce dernier sera donc face à deux choix:

Soit pour son leader Nick Clegg, la démission et à terme le retrait de la coalition, les députés Libéraux Démocrates retrouvant leur liberté de vote. La conséquence est l’impossibilité de gouverner et la convocation de nouvelles élections générales dans les 6 mois. Les LibDems auront à expliquer que la trahison de la majorité de leur électorat l’abandon de leurs promesses de campagnes et les couleuvres avalées pendant leur participation au gouvernement avaient pour but d’amener le référendum. Ils prennent acte de leur échec et se retirent dignement. Cette dignité retrouvé leur permet de remonter (un peu) dans les sondages et de limiter la catastrophe.

Soit ils prennent acte des résultats du référendum, mais continuent au sein du gouvernement. Trahison d’une parti de leur électorat (notamment les jeunes qui avaient voter massivement pour eux car ils promettaient d’abolir les frais universitaires) et échec patent de leur tentative de réformer le système électoral, il continuent leur effondrement dans les sondages. Le parti est en crise, se scinde. Une parti des députés se rebelle ouvertement contre leur chef. Les libdems sont relégués au même rang que les Verts aux prochaines élections avec une poignée d’elus seulement.

Le premier choix est celui de la raison. Le deuxième est celui des ambitions et appétits de pouvoir. Ce sera donc la voix 2 qui sera choisie. Dans tous les cas, élections dans moins d’1 an !

MAJ 11h00 – 6/05/2011: Les Libdems ont perdus 9 de leurs 41 conseillers municipaux à Sheffield (que leur leader Nick Clegg représente), ainsi que la majorité, 11 sièges perdus à Liverpool et 10 à Manchester (majorité perdue dans tous ces cas). Sur plus de 30% des résultats décomptés ils perdent près de la moitié de leurs sièges (295 perdus sur 635).

Le résultat du vote de référendum est attendu ce soir.

Read Full Post »

Older Posts »