Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Big Brother’ Category

Les contrôles de l’Eurostar, cette semaine c’est mon tour.

Dimanche 11 mars, 18h20, Paris, départ des Eurostars, Gare du Nord. Je passe sur la queue qui commence en haut de l’escalator, 50 m avant le début des contrôles, pour le train de 18h34 (je sens le personnel un peu stressé !). Je zappe la queue pour l’entrée VIP (oui messieurdames). Dans le guichet des contrôles français 2 employés de la PAF. J’attends mon tour, il y a 7 personnes devant. Le membre de la PAF qui contrôle pose des questions au voyageur ; peut être un problème avec son passeport, ou un détail qui cloche.

J’attends.

Celui qui suit, même problème. D’ailleurs dès le début le policier lève le passeport à la lumière… pour voir si c’est un faux ?

J’attends.

Celui qui suit, même problème. Vérification de toutes les pages du passeport (vides il me semble). Questions.

J’attends.

A coté sa collègue a déjà fait passer 15 personnes. Cela fait deux fois qu’elle lui jette un regard et sourit (c’est un jeu ou elle se moque ?).

J’attends.

Le couple devant moi perd patience et décide de changer de file (bien vu, ils passent immédiatement au second guichet sur la gauche).

C’est mon tour. Il prend ma carte d’identité, tâte le bout de plastique (pour savoir si c’est un autocollant ?), me regarde et se décide à passer la carte dans son scanner. « la rue Tartempion, dans le 17e [mon adresse, NdeVonric], c’est à coté de la rue Geoffroy Goujon ?« . Trop fort, c’est comme dans les films. J’aurais du répondre: « Oui, à coté de la rue Dausmenil ». Ou bien « Peut-être, vous cherchez un appart ? » Bon pour ceux qui ne sont pas de mon quartier, il faut que je vous dise : je n’ai jamais entendu parler de cette rue Goujon de ma vie ; et je suis 100% sur que ce n’est pas dans le quartier (je viens de vérifier sur Google, pas de trace dans Paris). Donc ce mec se fout de moi, comme dans les mauvais films policiers. Il tend un piège super basic, et si tu répond « oui, c’est à coté » il en déduit que tu ne connais pas, donc forcement que tu as de faux papiers, et donc que t’es un escroc-immigré fraudeur-terroriste. J’ai jamais été très bon en répartie, je lui ai juste répondu : « Je ne sais pas. – Vous ne savez pas ? – Non. – Vous habitez où monsieur Vonric ? – C’est marqué sur la carte, rue Tartempion. – Vous avez un billet ? [ben non ducon, je viens de sauter le portique devant ton nez ! ] – Voila. – C’est bon. »

Partant du principe que si tout le monde ferme sa gueule, c’est la voie ouverte à tous les débordements, humiliations et abus, j’en ai donc touché deux mots à l’accueil du salon Eurostar : « Au fait, je voulais vous dire, aux contrôles des passeports, il y a un policiers particulièrement con » (oui, je suis pour le parler vrai,  il faut appeler un chat un chat !) « – Oui, des passagers nous ont déjà alerté.- Je ne sais pas si ça va servir mais je voulais vous dire. – On a des réunions hebdomadaires pour parler des problèmes et celui ci sera remonté.« . Wow comme disent les anglais !

Ah, j’en ai aussi parlé juste avant au contrôle des bagages (je considère que c’est un devoir civique de signaler les problèmes, sinon personne ne progresse). Le douanier – probablement dans un réflexe corporatiste – me répond qu’il préfère cela aux contrôles laxistes. Bon, évidement pas eu le temps de m’éterniser avec des questions genre : ça sert a quoi au fond ces contrôles (la douane anglaise, 4 mètres derrière fait-elle mal son travail ?) ? C’est quoi un contrôle laxiste ? Pourquoi ne fait-on pas des interrogatoires de 15 minute par passager (ou plus, on ne sait jamais en fait…) (800 x 15 minutes avec 4 policiers, je propose de convoquer les passagers du train 2 jours avant). Ah, j’oubliais l’argument de la mort: « Si vous n’aimez pas les contrôles vous ne prenez pas l’Eurostar« . Donc ceux qui prennent le train sont des fans 🙂

On m’a dit vendredi  : « tu n’aurais pas un problème avec l’autorité ?« . Non, je ne pense pas. Par contre oui, un très GROS problème avec la connerie.

Publicités

Read Full Post »