Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Comparaisons’ Category

L’observatoire des inégalités française annonce rapidement la couleur dès l’introduction :

« Le concept de classes moyennes est vague. Les « classes moyennes supérieures » sont le plus souvent des couches aisées rebaptisées moyennes pour justifier les politiques de réduction d’impôts sur le revenu. »

J’avais déjà consacré un billet à ce sujet, mais depuis début avril les britanniques ont décidé de revoir leurs catégories et définissent maintenant 7 classes différentes, en fonction non seulement du travail (des gains), mais aussi des intérêts culturels et du réseau social :

1-Elite : 6% de la population avec un moyenne d’age de 57 ans. Ce sont ceux qui gangnet le plus, habitant le plus souvent à Londres, et la plupart viennent déjà d’une famille privilégiée.

2-Classe moyenne établie : 25% de la population avec un moyenne d’age de 45 ans. Les personnes qui appartiennent à cette catégorie participent à de nombreuses activités culturelles, travaillent dans des postes d’encadrement.

3-Classe moyenne technique : 6% de la population avec un moyenne d’age de 52 ans. C’est une catégorie prospère mais émergente. Ils utilisent les technologies modernes comme les médias sociaux dans leur vie sociale. Beacuoup travaillent en informatique, recherche et science et vivent souvent dans le sud est de l’Angleterre.

4-Nouveaux travailleurs influents : 15% de la population avec un moyenne d’age de 44 ans. C’est un groupe social, ouvert culturellement, et au milieux de la classification en terme de salaire. Ces personnes viennent souvent d’un milieu plus modeste.

5-Travailleurs traditionnels : 14% de la population avec un moyenne d’age de 66 ans. Bien qu’ils possedent souvent leur habitation, leurs revenus sont modestes. C’est la catégorie la plus agée qui a tendance a ne pas s’assimiler aux nouveaux médias et activités.

6-Les travailleurs des nouveaux services : 19% de la population avec un moyenne d’age de 34 ans. C’est la catégorie la plus jeune. Ils sont bien sur imprégnés de culture moderne, mais gagnent peu et sont en situation précaire, habitant en banlieue de grandes villes périphériques.

7-Les précaires : 15% de la population avec un moyenne d’age de 50 ans. C’est le groupe le plus pauvre, qui a tendance a rester entre-soi. Plus de 80% louent leur logement, en banlieu, dans d’anciennes zones industrielles.

Pour ceux qui veulent faire le test, c’est ICI.

On rappellera qu’en France les catégories aisées représentent 20% de la population, les classes « moyennes » se situent elles entre les 30% les plus démunis et les 20% les mieux rémunérés.

MISE A JOUR: Le Monde a pondu un article sur les classes moyennes. A lire ICI.

Read Full Post »

Second épisode de ma nouvelle série (le premier est ici). Je suis tombé dessus lors d’un récent séjour à Paris et j’ai été bien surpris de voir que cela n’avait pas la même couleur en France et en Angleterre.

Vous n’aurez bien sur aucun mal à savoir lequel vient d’où en lisant les emballages. Mais j’ai été d’autant plus surpris qu’en Angleterre, cela porte le nom de sa couleur dans la dénomination: le bluetack (l’original, comme le dit le slogan !). C’est très TRÈS populaire, et vous retrouvez de nombreuses discussions dans les forums là dessus.

Blue tack

C’est plus sexy que le patafix blanc 😉

Patafix

Read Full Post »

Stations de train

Pour cette nouvelle année j’ai décidé de démarrer une nouvelle série (pour dire vrai, je ne sais pas si cela sera une série longue de type Dallas, ou courte de type… toutes celles qui s’arrêtent faute d’audience – sauf qu’ici l’audience on s’en fout !).

Certains éléments de notre environnement sont en effet typiques du pays (ou de la région) dans lequel on se trouve. C’est ainsi que l’on reconnait une boite postale anglaise, et une boite aux lettres française du premier coup d’oeil.

Donc pour commencer ce voyage parallèle, rien de mieux que de partir d’une station de train. Bien sur je vous laisse deviner (mais cela ne devrait pas poser de problème), laquelle est en France et laquelle en Angleterre.

Station de Salisbury

Gare de Saint Chéron

Read Full Post »

C’est un billet facile… je vais vous parler de mon cas personnel. Car oui, je pense être représentatif et confirmer un propos entendu régulièrement au comptoir du commerce dans les pubs londoniens: les listes d’attente pour se faire soigner en Angleterre sont interminables très longues et le prix demandé pour les prestations de santé est ridiculement cher.

Donc voila, depuis sa naissance ma fille a un léger strabisme. Il parait que c’est souvent le cas pour les bébés. Mais à 1 an ça se voit encore et les photos de la crèche le montrent encore plus (pas top-top dans notre société de l’image !). Et s’il y a besoin, la correction doit se faire le plus tôt possible nous dit-on, car plus c’est pris tôt, plus c’est facile (souvent de simples lunettes avec un sparadrap sur la lentille).

Bon donc on prend rendez-vous chez le médecin au printemps (car ici le service pédiatrique n’existe que dans les hôpitaux). Réponse du docteur: « ben je vois rien, nan je peux pas vous envoyer voir un optalmo, je ne vois pas le problème« . Argh, on va donc en voir un autre à la prochaine occase. Cet été, hop, vaccination. On en profite pour causer avec le médecin: « Ah bon, mon collègue ne vous a pas envoyé chez l’ophtalmo. Mais si c’est vous les meilleurs juges, il faut vérifier, j’envoie une lettre à l’hôpital qui vous convoquera » (comme j’ai dit plus haut: service pédiatrique à l’hôpital uniquement, donc pédiatrie ophtalmologique à l’hôpital aussi). Règle de base en Angleterre: faire son diagnostique soit même et demander au médecin de vous envoyer chez le spécialiste.

Parce qu’ici il faut savoir une chose: TOUTE demande de  soin (privé ou public) doit d’abord être validé par un docteur généraliste.

Lettre reçue 3 semaines plus tard: il faut appeler l’hôpital pour prendre rendez vous. Je rappelle ici qu’il s’agit de vérifier si tout va bien ou non, un examen de quelques minutes à priori. « Alors, prochaine date disponible … le 27 janvier 2013 » me dit-on. Pardon, rien avant 5 mois? Non, c’est plein. Après c’est en février si vous ne pouvez pas cette date. OK, va pour fin janvier. D’un autre coté ce n’est pas une question critique, mais s’il suffit de 6 mois de lunettes à 2 ans pour corriger le problème, c’est stupide d’attendre 5 mois !

En France, un rendez-vous chez l’ophtalmo c’est ~€55 me dit-on. Mais comme il peut y voir du suivi ensuite c’est mieux de tout faire en Angleterre, donc je rappelle l’hôpital ; on va voir s’ils ne peuvent pas nous prendre en patient privé, £50 c’est pas la mort.

« Dring, dring. Vous voulez voir pour une consultation privée ? Je vous passe le service ophtalmologique. Dring dring… oui on fait des consultation privé depuis peu, attendez, donnez moi votre numéro, je vous rappelle. »

[Vous apprécierez ici l’hypocrisie de la méthode. Pas de consultation privée dans un hôpital public. Donc on ne peut pas parler de cela au téléphone de l’hôpital. L’assistant de l’ophtalmo me rappelle depuis un autre téléphone 2 minutes plus tard pour pouvoir en parler.]

« Alors oui nous prenons des patients privés. Pour un examen opthalmologique, peut être un léger strabisme pour un enfant de 2 ans ? On peut fixer un rendez vous dans deux semaines si vous voulez. C’est combien ? £250 » [300 euros, NdVonric] « Pardon ??!!!?!?!?!!? Euh ben non alors ça va aller…!! »

Il se trouve que la semaine prochaine nous étions à Paris. Je prends rendez-vous avec l’optalmo du centre de soin Haussman qui nous fixe RDV pour le lendemain (on lui a dit qu’on n’était là qu’une semaine, c’est sympas ils nous casent entre 2 rdv) et un deuxième RDV avec sa collègue le lundi suivant. Cout total plein pot parce que pas de sécu: 2 x €28 = €56 euros. Le premier examen  c’est seulement pour nous dire que en effet on ne rêve pas, il y un un léger strabisme, et qu’il faudra lui mettre des goutes dans les yeux pour dilater la paupière pupille le lundi suivant (c’est cher €28 pour 2 phrases je trouve). Deuxième RDV: fond de l’œil, tout va bien. Examen en lisant des chiffres au tableau c’est OK (oui je ne m’attarde pas mais ma fille est un génie, elle compte jusqu’à 10 depuis qu’elle a 20 mois 😀 ). Ben elle n’a rien, c’est seulement un empattement de l’arrête du nez qui est assez étalé pour le moment comme souvent chez les tout-petits et qui va s’affiner avec l’age. Son petit strabisme devrait disparaitre dans quelques mois.

Voila, c’est fait. €56 pour savoir que pas d’inquiétude, il n’y a rien (mais qu’on a bien fait de vérifier car après 5 ans c’est trop tard). Dont je rempli aujourd’hui les papiers pour le remboursement, dans le cadre de la couverture santé européenne (merci l’Europe). €300 euros en Angleterre, y’aurait pas un peu de foutage de gueule ?

Un autre fois je vous parlerai du cout des écoles sur Londres ; mes 2 lecteurs fidèles l’on surement de toute façon déjà lu ailleurs 😉

Read Full Post »