Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Education’ Category

Bon celle ci est vraiment trop facile, mais je vous l’avais bien dit il y a 5 ans : oui oui en 2006 je vous parlais déjà de l’apprentissage des langues étrangères en Grande Bretagne et de la catastrophe annoncée par la réforme de Tony Blair de rendre l’enseignement des langues optionnelles.

Je résume: les résultats au GCSE (équivalent du Brevet des collèges) n’étaient pas fameux et notamment à cause des langues étrangères qui plombaient les notes de ces pauvres élèves anglais. Le gouvernement de Tony Blair veut de meilleurs résultats et vite. Bien sur il y a la solution de mieux former les maitres, de mettre plus de moyens consacré à cet enseignement… trop long. Non, le plus simple c’est tout simplement de supprimer l’examen de langue étrangère. Plus d’examen obligatoire (seuls les bons élèves choisiront les langues étrangères), plus de mauvaises notes. CQFD. Réforme mise en place en 2004. Il faut relire l’explication officielle: en encourageant l’apprentissage volontaire les élèves seront plus nombreux, plus motivés et meilleurs. Et prend nous pour des cons aussi !

Deux années plus tard c’est 30% d’élèves en moins choisissant d’apprendre une langue étrangère. En 2008, le gouvernement travailliste de Gordon Brown réfléchissait à supprimer les épreuves des langues étrangères à l’oral (parce que bon, parfois ceux qui choisissent volontairement l’épreuve ne sont tout de même pas assez bons et cela plombe les stats !).

Et en 2012 devinez quoi ? Un rapport du Ministère de l’Éducation écrit qui oui, le niveau de langue est préoccupant, que c’est même un catastrophe. Doit-on jouer la surprise ? Oui, je pose la question monsieur Blair.

Sous le nom de English Baccalauréat, le gouvernement vient donc de lancer une étude qui devrait aboutir à une série de recommandations pour 2013. le site du Ministère indique ainsi :

Depuis 2004 le nombre que matières non-académiques [médias, cuisine… par exemple NdVonric] choisies à l’age de 16 ans sont passées de 15000 élèves à environ 575000, avec une proportion d’autant plus élevée que les élèves viennent d’un milieu défavorisé. La plupart de ces qualifications n’ont pas de poids réel pour les études supérieures ou pour décrocher un emploi.

Il y a aussi eu un déclin dans les possibilités de prendre certaines matières importantes telles que les langues étrangères, l’histoire et le géographie. Cette situation affecte de façon disproportionnée les enfants de milieux défavorisés, et ceux allant à l’école dans des milieux défavorisés. Par exemple en 2009, seuls 4% des élèves boursiers choisissaient chimie ou physique, moins de 1 sur 5 prenaient histoire et moins de 15% prenaient géographie ou Français.

[…] Le Baccalauréat Anglais a pour but de donner aux élèves une plus grande chance d’étudier au delà des seules matières que sont les mathématiques, l’anglais et les sciences. Il se concentre donc particulièrement sur les matières qui auparavant [depuis la réforme de Tony Blair en 2004, NdVonric] ont été supprimées de certaines écoles, même lorsque cela faisait progresser les élèves. Ceci inclus, par exemple les langues, où les recherches ont montré qu’il y a un avantage clair en terme de raisonnement et de compréhension, et l’histoire et la géographie qui sont toutes des matières en déclin.

Et s’il fallait en rajouter, on pourrait citer le récent rapport du Education and Employers Task Force qui indique que selon lui l’incapacité du Royaume Uni de parler des langues étrangères couterait des milliards chaque année au pays (1.2 point de PIB, soit ~7.3 milliards de Livres Sterling).

Publicités

Read Full Post »